• Partie IX

    Re ! XD

    Voici la partie IX ! La plus longue je crois...

    Oui, je sais, j'ai rien publié pendant longtemps et là je me ramène avec 3 parties en un soir !

    Bon voici ! 

    Bonne lecture ! Laisser un commentaire s'il vous plaît ! ^^

    Partie IX : Tomber les masques.

    Je l’ai laissé partir… J’ai été stupide, mais qu’est-ce-que je pouvais faire d’autre ? Elle était tellement remontée contre moi… Non, « remontée » n’est pas le bon mot… Abigaël est dégoûtée, écœurée de ce que je suis… Pourtant, différent avec elle…

    Le lendemain, je l’ai vu au loin au lycée, je suis allé vers elle :

    « Abigaël ? Tu m’accordes une minute ?

    -         - Non, j’ai cours, laisse-moi, s’il te plaît… Elle s’éloigne avec une de ces amies, je la rattrape par le bras, Une minute, pas plus.

    -         -  Elle t’a dit non, lâche là, s’énerve la jeune fille à côté…

    -          - Ok, Anaïs, c’est ça ? Abi me repousse et se sauve, l’autre fille reste, je veux pas la perdre, je ne sais pas ce qu’elle t’a dit, mais elle ne sait pas encore tout… Je t’en prie, essais de la convaincre de me laisser lui parler… Je lui ai laissé du temps hier mais je ne veux pas …

    -        -   Laisse tomber » 

    Bon, elle ne m’aime pas beaucoup à première vue, elle ne risque pas de m’aider…

    J’ai cent quatre-vingt-quatre piges et je ne sais toujours pas comment me faire pardonner quand j’ai vexé une fille… Cependant, je commence à comprendre la réaction d’Abi… Je suis fou amoureux d’elle mais, la suite de notre histoire, je la connais, elle est déjà écrite, je sais qu’elle ne peut pas marcher … Abi, qu’elle le veuille ou non, elle vieillira… Et je la connais, elle est tendre et protectrice, elle veut, ou du moins voudra, des enfants… Moi, je resterais toujours là, figé. Je ne pourrais lui donner d’enfants… En plus, comme si que ça ne suffisait pas, Abigaël est un ange… Même avec toute la volonté du monde… Notre histoire ne sera jamais « normal »…

    Quoi qu’il en soit, je ne veux pas que ça s’arrête de cette façon… Donc je vais voir Abi chez elle… Par chance son père n’est pas là, notre dernière rencontre ne m’a pas laissé un très bon souvenir… Elle ouvre la porte :

    « Quoi ?

    -           - Un peu sec comme réponse Abi…

    -          - Seyhan, je ne peux pas rester face à un démon…

    -           - Ok, Abigaël, je t’en prie, ne dis plus ça, je ne suis pas un démon.

    -           - Un meurtrier, comme tu veux…

    -        -   C’est une vision un peu glauque des choses, mais en partie réaliste… Si je te dis que ce n’est pas tout à fait ce que je suis, tu acceptes de m’accorder un instant ?

    -           - Je l’ai promis à Anaïs, alors vas-y… En quoi es-tu différent.

    -        -   Je ne me nourris pas de sang humain, j’en suis incapable… Enfaite, sans te mentir, mon corps en réclame, et je dois me battre pour résister à ses pulsions, mais si je me bats, c’est que je refuse de tomber si bas… Alors j’espère que pour toi, ça signifie qu’il reste de la lumière en moi, parce que je veux juste que tu m’accordes quelques mots… Je te dirais tout sur moi, absolument tout… Mais laisse-moi faire, ne restes pas sur des clichés, s’il te plaît.

    -          -  Très bien, vas-y.

    -          - Bon. Je suis mort. C’est un fait. Je suis bloqué dans le corps d’un ado de dix-sept ans, et encore heureux, je ne suis pas bloquer dans le corps d’un gosse boutonneux. Elle réprime un sourire. Donc, j’avais du sang de vampire dans les veines quand je suis mort, c’est la seule façon de muter… En version courte, des vampires cherchaient à monter une armée pour reprendre une ville qui leur appartenait dans le passé… Une femme m’a trouvé, elle avait été transformée à l’âge de seize ans, elle me trouvait perdu, sans but, comme elle avant… Il est vrai, que pour moi, ce n’était pas facile, j’avais perdu mes deux parents… Alors elle m’a fait boire son sang, m’a tué, m’a révélé son secret, puis m’a dit ce qu’elle m’avait fait… Je n’ai pas participé à son plan… Et sans mentir, ce n’est pas un service qu’elle m’a rendu. Parce que je vivrais éternellement, donc j’ai dû perdre tous ceux à qui je tenais encore… La solitude est le piège de l’éternité. Voilà pour ce qui est de mon histoire…

    -           - D’accord… Pourquoi est-ce que tu ne tues pas ?

    -           - Parce que j’ai fait assez de mal…

    -           - C’est une raison, soupire Abi les larmes aux yeux.

    -           - Je déteste ce regard. Elle me regarde enfin dans les yeux, je déteste que tu me regardes comme un monstre, peut-être parce que tu es la seule, en cent quatre-vingt-quatre ans d’existence, qui m’ait regardé avec une telle tendresse…

    -           - Tu as cent quatre-vingt-quatre ans   ?

    -          - Oui.

    -           - Oh… Et dis-moi, qu’est ce qui est cliché et qu’est-ce qui ne l’ai pas ?

    -          - Je peux me voir dans un miroir, je ne me transforme pas en chauve-souris, je ne dors pas dans un cercueil et l’eau bénite ne me fait rien…

    -          -  Le soleil ?

    -          -  Véridique. Mais je ne suis pas le genre de vampire qui brille au soleil, c’est mignon mais bidon… Les vampires brûlent au soleil…

    -          -  Mais toi ? coupa-t-elle

    -           - Dans le clan des vampires qui m’ont transformé, il y avait des druides. Ils m’ont révélé le secret pour vivre à la lumière du jour… Une plante appelée Badiane, plus connue sous le nom d’Anis étoilé. Elle pousse dans les pays tropicaux mais c’est une plante aux vertus médicinales, ce qui permet de la trouver un peu partout... Sous la forme de bonbons ou de tisane. L’avantage de la tisane et qu’en circulant dans mes veines, elle réchauffe ma peau, ce qui permet qu’elle ne soit pas trop froide au toucher, je suis donc aussi un accros au café.

    -           - Tu peux lire dans les pensées ?

    -          - Ne me confond pas avec Edward Cullen s’il-te-plaît Abi… Non, je ne peux pas lire dans les pensées, mais mon ouïe et ma vitesse sont surdéveloppées… Par contre, je suis capable de contrôler certains souvenirs… Par exemple, après ma transformation, je suis resté longtemps en contact avec mon ami d’enfance, il s’appelait Stanislas. Mais je ne voulais plus risquer de le mettre en danger, alors j’ai effacé tous souvenirs qu’il avait de moi…

    -          - Il y a un moyen de se rappeler ?

    -           - Mourir et muter.

    -           - D’accord. Savais-tu ce que j’étais avant de me rencontrer ?

    -           -Non, et je ne le sais pas plus aujourd’hui… Abigaël, dis m’en plus…

    -        -   Il n’y a pas grand-chose à dire. Je suis un ange. Je suis mortelle. J’ai des ailes. Et je devrais pouvoir  maîtriser le feu mais je t’avoue que je n’y arrive pas.

    -          - Merci. Merci de m’avoir accordé cet instant… Maintenant, j’ai quelque chose à ajouter avant de partir…

    -           - Seyhan…

    -           - Non, laisse-moi le dire… je pose ma main sur ses lèvres. Je suis amoureux de toi Abigaël. Mais notre histoire n’a aucune chance. Je suis amoureux de toi, c’est pour cette raison que je dois te laisser vivre ta vie, tu es mortelle et tu n’as qu’une vie… Ne la gâche pas, je t’en prie… Sois heureuse, mais sois le sans moi… Parce que je ne suis pas pour toi… Je ne pourrais pas vieillir, je ne pourrais pas te donner d’enfant… Abigaël, je ne pourrais pas te donner de vraie vie… Alors je ne reviendrais jamais vers toi.

    -          - Ne fais pas ça…

    -     - Je le dois… Si tu veux, je peux te faire oublier, je peux m’effacer de tes souvenirs…

    -          -  Non, je ne veux pas… Je ne veux que toi…

    -          -  Désolé, je dois te protéger…

    -         -  Non, non… Tu as juste peur, tu te trouves des excuses pour fuir ! S’il te plaît, ne m’abandonne pas… Reste avec moi… »

     

    Je vois des larmes dans ses yeux mais je préfère partir… Elle doit vivre.

     

     

     

     

     

     

     

     

    Voici une photo de l'Anis étoilé, la plante dont j'ai parlé :

    Partie IX


  • Commentaires

    1
    MissizeM
    Mercredi 29 Octobre 2014 à 11:39

    Ah non mais là tu en fais exprès ! Tu t'arrêtes toujours là où il ne faut pas Ö !

    J'étais à fond dans l'histoire, et là c'est finit ! Non mais oh :p !

     

    Et puis, j'ai pas trop compris.. Avant son dernier discours, Abi dit qu'il doit partir, et juste après, il doit resté.

    Et puis, je l'aime bien cette Anaïs, elle a un truc qui me plaît bien, je ne sais pas pourquoi. Mais je sens qu'elle va les aider à se voir, qu'elle va essayer de le résonner parce qu'elle sait qu'Abi est amoureuse de Seyhan, donc ... Enfin j'espère :D

     

    Bon je suis désolé, mais je me suis réveillée y'a 15 minutes, donc c'est dûr pour moi le réveil, donc je te fais pas un long commentaire, désolé :-(

     

    Et mets la suite vite s'il te plaît, et ne mets pas du suspens comme ça, merci :-)

    2
    Mercredi 29 Octobre 2014 à 11:50

    J'aime entretenir le suspens ! ^^

    Euh... Comment dire... Au départ, elle a peur de lui mais ensuite, elle l'entend dire qu'il est amoureux d'elle, ce qui la rassure... Mais tout ça sera plus expliqué dans la partie X !

    Oui Anaïs est un personnage qui, au même titre que Cléménce, Clara et Marie, interviendra souvent pour aider Abi et Seyhan, parce que ces deux là je te jure ne sont pas bien doués ! XD

    Oui la suite très bientôt avec une désicion qui te fera hurler (je te connais) à la partie XI ou XII !

    Oui encore du suspens !! C'est une idée garder vraiment secrète pour le coup ! 

    3
    ta meilleure amie &a
    Vendredi 15 Mai 2015 à 23:00

    Comme tu le dis ils sont pas doués et marie clara anaiis et clémence sont super cool c'est pour ça qu'elles vont intervenir souvent ;p

    J'aime bien cette partie et la phrase de seyhan: "Je ne suis pas Edward Cullen" elle ma bien fait rire

    Ce qui est cool pour moi c'est comme je lis ta fiction après les autres j ai pas à attendre la prochaine partie elle est déjà postée

    bon et bah pour finir je suis et resterais une grande fan de tes fictions ma petite princesse alors continue et pis vive la vie ;) <3 <3 

    4
    Mardi 19 Mai 2015 à 13:22

    mdr bah c'est vrai, le mec il brille au soleil, moi mon vampire il est pas bidon ! XD

    Oui, comme tu lis dix ans après :P

    Merci ma chérie ! <3 <3 <3 <3 <3

    • Nom / Pseudo :

      E-mail (facultatif) :

      Site Web (facultatif) :

      Commentaire :


    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :